En pleine dépression nerveuse au début de l'année 2007, Britney Spears se rase la tête et attaque une voiture de paparazzi avec un parapluie. Le lendemain, elle entre en cure de désintoxication. Pour le bonheur de la presse people américaine, dont les sordides clichés font la Une.

Dans la continuité de son travail autour de la destruction, Samuel Martin utilise l'image de la star dans une série de collages à l'humour absurde. Le crâne nu de Britney est recouvert de celui de stars:Louise Brooks, Barbra Streisand et Marylin Monroe.
En une sorte de masque inversé (le visage est présent et le regard caché), les yeux de Britney sont voilés par des produits alimentaires accentuant la dépersonnalisation de la star, produit de consommation comme un autre.





2012 dessins et collage sur papier, 50x40